Nouveau club de journalisme ouvert au Centre IT Cup de Miarinarivo

Date de publication : 24/01/2019 10:10 - Date de modification : 25/01/2019 10:19
« Je veux devenir médecin, ingénieur, scientifique, professeur ou… journaliste ». C’est ce que n’importe quel enfant dira un jour, quand il aura décidé l’orientation de son futur professionnel. Après il demandera l’avis de ses parents et amis, il recherchera des informations, vidéos ou cours en ligne, il commencera ses premiers petits projets, seul ou avec un groupe d’amis, il recherchera des écoles, stages, ou d’autres expériences qui peuvent l’aider à réaliser son rêve.

Le seul problème, c’est que ceci n’est pas le parcours commun dans des zones reculées sans connexion internet, où faire des recherches en ligne est impossible parce qu’il  n’y a pas un accès suffisant aux nouvelles technologies et il n’y a pas de cours ou stages auxquels participer.

Mais cela ne doit pas être une raison pour renoncer à ses rêves. À Télécoms Sans Frontières (TSF) nous croyons que tout le monde doit avoir l’opportunité de vivre ses rêves, peu importe le contexte local. C’est avec cet esprit que le centre IT Cup de Miarinarivo (Madagascar) vient d’ouvrir un nouveau club de journalisme; une activité hebdomadaire qui vise à faire découvrir à des élèves de 14 à 22 ans le métier de journaliste. Des bases théoriques sont complétées par des ateliers pratiques, des projets individuels et des discussions interactives avec des professionnels du secteur, et fournissent aux étudiants les compétences et les moyens nécessaires pour faire leurs premiers pas dans le secteur qu’ils aiment.

Les participants sont très actifs. Certains d’entre eux ont écrit un article sur la journée mondiale du bénévolat qui s’est tenue le 5 décembre 2018, d’autres préparent des reportages sur des nouvelles locales. Pour rendre le cours encore plus intéressant, les participants ont la possibilité de faire un compte rendu pour une radio locale, la RADIO AMI, une fois tous les 2 mois. Ce qui leur permettra aussi de se former aux médias radiophoniques. En dehors des horaires du club, les étudiants sont aussi encouragés à faire des interviews, reportages et enquêtes à l’extérieur du centre. Tout cela grâce aux nouvelles technologies. Avec les tablettes qui leur sont fournies, ils peuvent préparer leurs reportages, prendre des photos pour leurs articles, ou enregistrer leurs interviews. Ils peuvent aussi utiliser les ordinateurs du  centre pour faire des recherches et ainsi affiner la qualité de leurs articles.

Enfin, le centre organise des discussions interactives avec des journalistes professionnels où les étudiants peuvent poser des questions et en apprendre davantage sur ce fascinant métier. Récemment ils ont eu la possibilité de rencontrer M. Alfred Randriananja, journaliste de la chaîne nationale de Madagascar en Itasy et M. Edgard, responsable de la communication du lycée général de Miarinarivo et ancien journaliste de la chaine MBS (Madagascar Broadcasting System). Lors de ces discussions, les étudiants ont eu la possibilité de mieux comprendre des éléments clés d’un journalisme de qualité comme le droit à l’image ou comment reconnaître et vérifier la qualité des sources d’information utilisées. Cette attention à la qualité et fiabilité des informations collectées et rapportées est particulièrement importante dans un contexte où les étudiants utilisent principalement les réseaux sociaux comme source d’information.     
   
Grâce à la complémentarité des apports théoriques, ateliers pratiques et exemples réels du monde du travail, à la fin de l’année, les élèves seront capables de gérer et animer un blog avec des articles de presse illustrés par des photos informatives.

Images