Contexte : Fracture numérique
Date de début : 01/01/2015
Date de fin : 20/03/2018
Zones d’intervention :

  • 4 communautés dans le département de la RACCN
  • 3 communautés dans le département de Madriz

Activités :  

  • Salle éducative numérique
  • Accès Internet
  • Fourniture de contenu digital éducatif
  • Ligne satellitaire d’urgence

1 571 élèves bénéficiaires directs
1 231 familles bénéficiaires indirectes
4 672 minutes d’appels

Réduction de la fracture numérique dans les régions isolées du Nicaragua

Date de publication : 01/01/2015 00:00
Date de modification : 21/06/2018 19:56
2015 - 2018
Programme de désenclavement des communautés rurales dans des régions isolées du Nicaragua grâce aux nouvelles technologies

Contexte

La Région Autonome de la Côte Caraïbe Nord (RACCN) n’a été intégrée au reste du pays qu'à la fin du XXe siècle en raison de différents contrôles étrangers entre 1650 et 1860. Pour cette raison, le plus grand département du Nicaragua reste nettement isolé. Cet enclavement se traduit par un manque important d'infrastructures et de services de base (eau potable, électricité, systèmes assainissement et moyens de communications), mais aussi par de faibles investissements, l'insécurité des citoyens et un cadre institutionnel fragile.

La RACCN est originellement peuplée de communautés autochtones aux caractéristiques plurilingues (Miskitus, Créoles, Mayangnas, Ramas et Garifunas) et ayant un fort sentiment d’attachement à leurs terres aujourd’hui menacées.

Le taux de pauvreté moyen de cette région est de 68,8%, soit 10 points de plus que la moyenne nationale. Le taux d'analphabétisme parmi la population âgée de 10 ans ou plus est de 43%, allant jusqu’à 55% dans les zones rurales, et encore plus élevé parmi la population féminine, alors que la moyenne du pays n'est que de 24,5%.

Implémentation

L’ONG Plan International-Nicaragua (PI-N) a mis en œuvre des projets sur la RACCN depuis 2012 pour les communautés indigènes « Miskito » avec une approche de développement communautaire centrée sur la petite enfance.

Dans le cadre d’un accord de collaboration, PI-N et Télécoms Sans Frontières depuis sa base régionale Amériques, ont mis en place un projet pilote faisant usage des ICT pour assurer un soutien dans l'éducation et dans la formation de la population, et lutter ainsi contre l’isolement social.

TSF a réalisé une étude de faisabilité pour développer des solutions de communication et d’information afin d’améliorer la qualité de l’éducation et ouvrir ces communautés au monde extérieur. Début 2015, le projet pilote a ainsi été lancé à Tasba Pain, un village de 603 personnes aux confins nord de la RACCN où la connexion mobile la plus proche était à 7 km et le téléchargement des données n’était possible qu’à 70 km. En 2016, le projet a été étendu à trois autres communautés de la RACCN et à trois communautés du département de Madriz.

Salle éducative numérique

Projet pilote à Tasba Pain (depuis janvier 2015)

Le projet propose la création d’une salle éducative dotée de nouvelles technologies permettant l'accès à l'information sur des thématiques relatives à l’éducation, la santé et la protection pour les filles et les garçons.

PI-N a construit la salle et l’a équipée d'un serveur central (CPU) connecté à cinq terminaux et d'un projecteur, TSF a fourni huit tablettes numériques, une imprimante multifonctionnelle et une connexion satellitaire. TSF a également mis à disposition des ressources partagées en réseau local, notamment l’encyclopédie en ligne Wikipédia et une bibliothèque numérique.

Cette dernière a été créée en interne pour adapter le contenu éducatif développé par PI-N à une lecture sur tablettes et sur les terminaux système connectés au serveur, tout en étant facile d’utilisation pour les utilisateurs. Les contenus sont des collections éducatives sur les thématiques de la protection des enfants, l’éducation et première enfance, la santé sexuelle et reproductive, les services sociaux etc. De nouvelles collections peuvent être rajoutées facilement par les animateurs.

L’accès à Internet permet un usage basique tel que la consultation des emails, des sites d’informations locales et l’actualisation des contenus de la bibliothèque, et permet aussi des appels téléphoniques d´urgence. L’équipement satellitaire permet des communications voix et données pour les urgences communautaires, avec l’objectif d'assurer la durabilité du projet à moyen et long terme tout en réduisant les coûts de communication – pris en charge par TSF jusqu’en 2016.

TSF a assuré la formation en support technique des administratrices du centre. Les salles sont équipées avec des panneaux solaires qui permettent une autonomie de trois jours en cas de délestage. Un système économique a été mis en place avec l’offre de services numériques (cybercafé, impression, scanner) à coût réduit.

Véritable point d’accès vers le monde extérieur, la salle bénéficie à toute la communauté : enfants de l’école locale, étudiants, professeurs et éducateurs de la ville et des alentours. Au total 148 élèves (79 filles et 69 garçons), accompagnés de neuf enseignants et d’une infirmière, ont participé à ces projets communautaires faisant appel à la technologie. 3 349 minutes d’appels aux bénéfices de la communauté ont été passées depuis 2015.

En 2016, le projet a été valorisé par la Coopération Espagnole qui a financé l’élargissement dans six communautés de la RACCN et du département de Madriz.

Projet d'Entreprenariat et d'Apprentissage Numérique (20/11/2016 – 20/03/2018)

L' objectif est d’améliorer les conditions de vie à travers un service TIC abordable et inclusif, bénéficiant aux enfants, adolescents, jeunes et leurs familles du groupe ethnique Miskita de la RACCN et des populations rurales du département de Madriz, respectivement :
-    Kum, Santa Clara, Francia Sirpi, du département de la RACCN ;
-    La Carbonera, El Tamarindo, Motuce dans le département de Madriz.
Il y a une différence significative sur l'accès à Internet entre le département de Madriz où la 3G est arrivée en 2017, et la RACCN où la connectivité par satellite reste majoritairement la seule option disponible. A ce jour, une seule des communautés de la RACCN participant au projet a accès à la 3G. Pour les communautés RACCN, Internet reste une solution d'urgence et d'information prioritaire.

Les salles numériques ont été conçues comme des espaces communautaires annexées à l'école locale. Equipées d’ordinateurs, elles proposent une série de services d'information et de connaissances technologiques. Une connexion satellite permet un accès quotidien pour le téléchargement de données et possibilité de communication téléphonique, ainsi que la recharge mobile ou l'impression et la numérisation de documents. Les salles sont pourvues d’équipements solaires permettant une autonomie de trois jours.

Les services proposés et le modèle tarifaire permettent de couvrir les dépenses de maintenance et d'amortissement tout en créant des emplois de gestionnaires.

Ces activités numériques ont bénéficié à 1 423 élèves (546 filles et 877 garçons). 1 323 minutes d’appels prioritaires pour la communauté ont été passées entre le 20 novembre 2016 et le 20 mars 2018.

Images