Contexte : Conflit
Date de début : 01/02/2013
Date de fin : 21/03/2013
Zones d’intervention : Tombouctou
Activités :

  • Renforcement de la coordination
  • Opérations de téléphonie humanitaire

4 200 bénéficiaires directs

Conflit Mali - Des communications d'urgence au bénéfice des populations de Tombouctou

Date de publication : 01/02/2013 00:00
Date de modification : 09/07/2019 12:43
2013
TSF s’est déployée au Mali le 1er février 2013 pour installer à Tombouctou des connexions satellitaires, après la libération de la ville par les armées françaises et maliennes.

Contexte

Après avoir été pendant cinquante ans le théâtre de conflits entre le pouvoir central et les Touaregs, le nord du Mali était aux mains de groupes islamistes depuis juin 2012. Les combats entre les rebelles et l'armée malienne dans le nord du pays se sont intensifiés en 2013, faisant de nombreux morts et blessés parmi la population civile.

L'intervention militaire française dans le cadre de l'opération Serval permet la reprise de la ville de Tombouctou — aéroport et principaux accès — dans la nuit du 27 au 28 janvier 2013.

La communication était très perturbée dans cette zone du Mali où les réseaux téléphoniques fixes et mobiles avaient été coupés dans plusieurs villes. Les activités des ONG dans cette zone étaient très limitées suite à la dégradation des conditions de sécurité.

Or, la coordination et l'échange d'informations par Internet étaient essentiels pour le gouvernement, les ONG et les acteurs locaux, le réseau ayant été très endommagé pendant les combats.

Renforcement de la coordination humanitaire

Une équipe de Télécoms Sans Frontières s’est déployée depuis son siège international à destination de Tombouctou le 1er février 2013 afin de renforcer les capacités des acteurs humanitaires dans la région.

Pour pallier aux problèmes d'accès à Internet, TSF a mis en place un centre de communications Internet au sein de la mairie de Tombouctou, pour les agences gouvernementales et les ONG locales et internationales telles que Médecins Sans Frontières, Handicap International, l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), PLAN International, et plusieurs équipes médicales.

Le centre Internet de TSF était le seul point de connexion public à Tombouctou. Cette connectivité a offert un soutien essentiel aux acteurs de l’urgence, en facilitant l'échange d'informations nécessaires à la gestion de leurs missions complexes et dangereuses. Les acteurs humanitaires et les autorités locales ont ainsi pu rester en contact permanent avec la capitale Bamako et leurs sièges afin de gérer efficacement et en toute sécurité cette crise.

La connexion Internet n'ayant pas été rétablie lors du retrait de ses équipes le 12 février, TSF a remis au personnel de la mairie tout l'équipement satellite nécessaire pour accéder à Internet jusqu'au 21 mars 2013.

Opérations de téléphonie humanitaire

TSF a également déployé 14 lignes satellites pour permettre à la population de communiquer. Au total, 550 connexions ont été établies au profit de 4 200 bénéficiaires, pour qui il s’agissait souvent du premier appel.

Grâce à TSF, les habitants ont pu effectuer des appels internationaux (États-Unis, Sénégal, Côte d’Ivoire, France, Liberia…) pour dire à leurs proches qu’ils étaient sains et saufs.

Le Maire de Tombouctou témoigne : « L'armée nous a libéré, Télécoms Sans Frontières nous a reconnecté! J'ai pu joindre Bamako et informer directement les autorités locales de la situation ici à Tombouctou ».

Images