COVID-19 : Éducation à distance pour les enfants réfugiés syriens à Gaziantep

Date de publication : 16/04/2020 10:33 - Date de modification : 16/04/2020 11:00
91% des étudiants, soit 1,5 milliard d’enfants et jeunes partout dans le monde, ont été impacté par les mesures de confinement liées à la pandémie. Pour ceux qui n’ont pas les moyens de suivre des cours à distance, cela signifie perdre des mois d’apprentissage. TSF a mis en place un système d’éducation basé sur l’apprentissage à distance pour permettre aux enfants réfugiés syriens à Gaziantep de continuer leur éducation.

Pour assurer la protection de la santé des enfants, de leurs familles et de notre staff, nous avons dû fermer les deux centres que nous soutenons, mais le système que nous avons développé leur permet de continuer à apprendre à la maison. Notre équipe locale est en contact avec les parents des enfants grâce à l'utilisation de groupes WhatsApp et d'une plateforme en ligne spécialement développée par nos techniciens à cet effet. Cela leur permet de poursuivre leur apprentissage en Arabe, Mathématiques et Informatique. Ils apprennent à envoyer des emails, à faire des recherches en ligne, à comparer les informations trouvées et à évaluer la fiabilité des sources. Le personnel local de TSF envoie tous les jours des ressources, des exercices et des didacticiels vidéo aux enfants. Le contact reste ainsi constant et un retour sur leur travail est fait de façon régulière.

Dans ce contexte défavorisé, certaines familles n'ont pas accès à Internet ou n'ont pas de smartphones ou d'ordinateurs à la maison. Pour pallier ce manque et ne pas mettre en défaveur ceux qui ne disposent pas de ces ressources, TSF met gratuitement à disposition des packages de données Internet et des tablettes afin que tous puissent poursuivre leur apprentissage à distance. Cette adaptation à l'apprentissage à distance est un succès : 80% des élèves y sont actifs et les parents sont satisfaits du processus.

Depuis 2013, notre programme éducatif pour les enfants réfugiés syriens à Gaziantep leur permet d'apprendre plusieurs matières de manière interactive, dans une atmosphère sûre et bienveillante. La crise liée au COVID-19 alourdit les difficultés des familles réfugiées syriennes à Gaziantep ; ces enfants déjà pénalisés dans leur perspective éducative, pourraient voir leur apprentissage d’autant plus compromis.  Ce programme d’éducation à distance permet de conserver un lien de socialisation indispensable à leur devenir. Il les aide également à traverser ces semaines éprouvantes avec des propositions d’activités régulières et tente de minimiser l’impact de cette nouvelle crise sur leur éducation.

Trois enfants autour d'un smartphone pour l'apprentissage à distance