Contexte : Crise Migratoire
Date de début : 01/11/2018
Date de fin : en cours
Zones d’intervention : Bihać, Velika Kladusa
Activités :

  • Connectivité pour la population
  • Support à la coordination humanitaire

+17 800 dispositifs connectés depuis novembre 2018
~18.94 To transférées
/ mois
+15 organisations soutenues
~50 acteurs humanitaires
qui travaillent dans le centre
27 points d'accès couvrant 22 000 m²

Crise Migratoire des Balkans

Date de publication : 13/11/2018 16:35
Date de modification : 25/06/2020 11:46
2018 à aujourd'hui
La crise migratoire à la frontière de l’Union Européenne entre la Croatie et la Bosnie s’aggrave. TSF a commencé ses opérations en collaboration avec l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) pour offrir une connexion internet dans le centre de Bira, ouvert par OIM en Octobre 2018.

Contexte

Plus de 50 000 personnes sont entrées en Bosnie-Herzégovine depuis 2018. Selon le Haut-Commissariat des Nations Unies (HCR) pour les réfugiés, actuellement il y aurait au moins 7 200 migrants dans le pays. Tandis que les migrants et réfugiés essayent d’atteindre leur destination en traversant la frontière au nord-ouest de la Bosnie pour entrer en Croatie, la police croate a augmenté les contrôles et expulsions vers la Bosnie. En octobre 2018, l’Organisation Internationale des Migrants (OIM) a ouvert un centre pour les migrants dans l’usine de Bira, à Bihać.   

Déploiement

Après une évaluation conduite par nos experts IT en septembre 2018, TSF a commencé une collaboration avec l’OIM en novembre de la même année, pour un projet qui vise à donner des moyens de communication humanitaires aux migrants et réfugiés accueillis dans le centre de Bira à Bihaćet aux acteurs humanitaires qui y travaillent.

Le projet consiste en une amélioration de la coexistence des migrants, réfugiés et de la communauté locale en offrant une connexion internet gratuite avec accès WI-FI pour permettre aux migrants et réfugiés accueillis dans l’usine de 20 000m² de maintenir des contacts fréquents avec leurs proches. Ce système bénéficie aussi aux 50 acteurs humanitaires locaux et internationaux de différentes organisations comme OIM, l’agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Médecins Sans Frontières (MSF), le Jesuit Refugee Service (JRS) et la Croix Rouge.

Dans cette même logique, TSF a été présente à Velika Kladusa jusqu’en juin 2019 pour apporter de la connexion Internet nécessaire au travail des acteurs humanitaires sur place, notamment pour l’OIM.

Carte de la Bosnie

Témoignages

« Grâce à mon travail auprès des migrants, je me suis rendue compte qu’ils sont reconnaissants de pouvoir avoir une connexion internet et qu’ils en ont besoin plus que tout autre service, parce que c’est leur seul lien avec leurs familles restées dans leurs pays d’origine. » - Amira Hadzimehmedovic, Responsable du centre de Bira pour OIM en Bosnie

« Internet est également important pour les collectes de données, ce qui est essentiel pour les organisations humanitaires. Par exemple, grâce à des enquêtes en ligne, nous pouvons collecter des informations sur la satisfaction des bénéficiaires en ce qui concerne l’assistance fournie. En outre, les réseaux sociaux constituent une excellente source d'informations pour les communautés et sont un moyen efficace pour se mettre en relation avec d'autres acteurs humanitaires. » - Amira Almakzomy, assistante de projet pour OIM en Bosnie

Images