Contexte : Crise Migratoire
Date de début : 01/11/2018
Date de fin : en cours
Zones d’intervention : Bosnie, Bihać
Activités :

  • Connectivité pour la population
  • Supervision de l’installation et de la maintenance

11 000 migrants et réfugiés dans la ville de Bihać
50 acteurs humanitaires qui travaillent dans le centre
20 000 m² couverts avec connexion internet et accès WI-FI

Crise Migratoire des Balkans

Date de publication : 13/11/2018 16:35
Date de modification : 27/11/2018 16:46
2018 à aujourd'hui
La crise migratoire à la frontière de l’Union Européenne entre la Croatie et la Bosnie s’aggrave. TSF a commencé ses opérations en collaboration avec l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) pour offrir une connexion internet dans le centre de Bira, ouvert par OIM en Octobre 2018.

Contexte

Plus de 21 000 personnes venues du Grand Moyen-Orient et d’Afrique du Nord sont arrivées en Bosnie cette année, contre seulement 464 en 2017. Tandis que les migrants et réfugiés essayent d’atteindre leur destination en traversant la frontière nord-ouest de la Bosnie pour entrer en Croatie, la police croate a augmenté les contrôles et expulsions vers la Bosnie. Depuis septembre, des milliers de migrants sont bloqués dans la ville de Bihać. En octobre 2018, OIM a ouvert un centre pour les migrants dans l’usine de Bira, à Bihać, pour leur permettre de mieux affronter l’hiver qui s’approche. 

Déploiement

Après une évaluation conduite par nos experts IT en septembre 2018, TSF a commencé une collaboration avec OIM pour un projet d’un an qui vise à donner des moyens de communication humanitaires aux migrants et réfugiés accueillis dans le centre de Bira et aux acteurs humanitaires qui y travaillent.

Le projet consiste en une amélioration de la coexistence des migrants, réfugiés et de la communauté locale en offrant une connexion internet gratuite avec accès WI-FI pour permettre aux migrants et réfugiés accueillis dans l’usine de 20 000m² de maintenir des contacts fréquents avec leurs proches. Ce système bénéficiera aussi aux 50 acteurs humanitaires locaux et internationaux de différentes organisations comme OIM, l’agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Médecins Sans Frontières (MSF), le Jesuit Refugee Service (JRS) et la Croix Rouge.

Carte de la Bosnie