« Ici, un appel sauve des vies » : la voix des équipes médicales assistées par TSF en Syrie

Date de publication : 13/11/2019 11:25 - Date de modification : 13/11/2019 11:22
Tandis que la violence à la frontière Turco-Syrienne s’intensifie, et que les bombardements continuent dans le nord-est et nord-ouest du pays, le soutien de TSF aux équipes médicales sur le terrain reste essentiel. « Ici, un appel sauve des vies », témoigne M. Mohammad Hawarie, assistant pour la sécurité et la prévention de l’Union des Organisations de Secours et Soins Médicaux (UOSSM).

L’UOSSM est une fédération d’organisations de différents pays qui apporte une assistance médicale aux victimes de la guerre en Syrie. TSF leur fournit une connexion Internet dans 11 centres médicaux dans le nord-ouest du pays, ainsi que 5 lignes satellitaires pour faciliter les opérations des cliniques mobiles. Ces dispositifs sont utilisés au quotidien par les équipes médicales pour communiquer avec les différents hôpitaux, en particulier dans la région d’Idlib, où les télécommunications ont été sérieusement endommagées par plus de huit ans de conflit. « À cause des bombardements continus, le réseau local a été détruit. L’équipement fournit par TSF joue un rôle capital dans les opérations de réponse d’urgence », poursuit M. Hawarie.

Durant le premier semestre 2019, grâce aux connexions et aux équipements de TSF, plus de 350 000 consultations ont été facilitées, permettant à 194 000 patients d’être soignés. Dans les zones isolées, des moyens de communication fiables sont essentiels pour mener des opérations médicales en sécurité. « Lors d’opérations d’urgence dans des situations où la zone est complètement isolée, nous pouvons communiquer uniquement grâce à ces dispositifs » explique M. Hawarie. Et même quand le réseau local est partiellement restauré, Dr. Wassel Al-Yousef, pharmacien du centre PHC de Ariha, confirme la nécessité de l’assistance de TSF : « Les opérateurs internet fonctionnent, mais leurs connexions sont très instables, ce qui rend la connexion de TSF essentielle, car elle n’est pas affectée par les déconnexions ou les blocages des opérateurs ».

Ces équipements permettent d’une part de mener les opérations médicales, mais aussi de garantir la sécurité des équipes de l’UOSSM, comme M. Hawarie le rappelle : « Les dispositifs de TSF ont joué un rôle primordial dans l’évacuation du centre de santé primaire de Jisr al-Soughour, et pour suivre les mouvements des véhicules sur les routes afin d’assurer la sécurité de l’équipement et des équipes ».

Huit ans de conflit en Syrie ont provoqué plus de 370 000 morts et 5.6 millions de réfugiés. Tandis que la situation dans le pays reste très instable, TSF œuvre depuis 2012 pour maintenir une réponse la plus efficace possible pour les victimes de cette crise humanitaire.