Déjà 350 acteurs humanitaires connectés grâce à TSF

Date de publication : 20/03/2019 17:10 - Date de modification : 20/03/2019 22:42
« De toute évidence, la possibilité de communiquer est primordiale pour coordonner les activités de secours et garder le contact avec nos équipes » déclare Petri Siikanen, Chef de mission et Directeur national au Mozambique pour l’ONG italienne CESVI (Cooperazione e Sviluppo). « J’ai enfin pu envoyer tous mes messages super urgents, donc vraiment merci TSF ! »

CESVI fait partie des dizaines d’ONG, agences des Nations Unies et gouvernementales qui bénéficient de la connexion installée par Télécoms Sans Frontières (TSF) au centre de coordination situé à l’aéroport de Beira. Dimanche 17 mars, alors que les premières ONG arrivaient, TSF a installé la toute première connexion sur zone. Depuis, 350 utilisateurs en ont déjà bénéficié et plus de 40 Go de données ont été échangés.

Lors d’une catastrophe naturelle, l’accès à des moyens de communication dès les premiers instants est essentiel, En leur absence il serait impossible, pour les acteurs humanitaires, de communiquer les besoins des populations affectées et donc de mettre en place une réponse adéquate.     

Grâce à la connexion de TSF, Petri, ainsi que toutes les autres ONG sur le terrain, ont pu coordonner de manière efficace leurs activités. En effet, après l’impact du Cyclone Idai sur la côte du Mozambique, aucune information claire sur la situation dans la région n’était disponible, faute de moyens de communication opérationnels. Rétablir la connexion a donc été d’une importance capitale.

« Je suis extrêmement reconnaissant de l’installation des télécommunications dans ce centre de coordination au bénéfice des acteurs humanitaires de différentes organisations. Nous n’avons plus de connexion dans notre bureau. Nous utilisons de petits modems de Movitel, mais  c’est très instable. Ici c’est un peu lent, mais c’est fiable ! Et puis c’est lent parce qu’un grand nombre de personnes l’utilisent » continue Petri.

Les équipes de TSF ont déjà procédé à une évaluation des besoins en télécommunications dans différents quartiers de la ville et ont commencé à effectuer des opérations de téléphonie itinérantes pour la population dans les quartiers les plus isolés. Sur la base des résultats de l’évaluation, nos équipes souhaitent également proposer des connexions Wi-Fi dans ces zones dans les prochains jours.