Contexte : Inondations
Date de début : 29/12/2010
Date de fin : 11/01/2011
Zones d’intervention : 9 villes et communes dans 2 départements

  • Baranquilla
  • Atlantico

Activités :

  • Soutien UNDAC
  • Évaluations télécoms

Inondations de Barranquilla

Date de publication : 29/12/2010 00:00
Date de modification : 09/07/2019 12:51
2010 - 2011
A la demande du gouvernement colombien, une équipe de TSF a assisté les différents acteurs de la cellule de crise dont UNDAC pour assister les populations inondées fin décembre 2010. Un soutien informatique et technique a été apporté dans les localités affectées telles qu'Atlantico et Baranquilla.

Contexte

Les pluies ont normalement lieu deux fois par an dans le pays, ces deux cycles s’étendent généralement de mars à mai, et de septembre à la mi-décembre. Cependant, l’influence de La Niña a conduit à ce que la première saison des pluies se poursuive jusqu’au début de la seconde, il y a ainsi eu des pluies continues de avril à fin décembre. Ces précipitations ont causé des débordements dans les principaux fleuves du pays, inondant de vastes zones du pays du fait d’une saturation du niveau d’eau des sols, rendant le drainage difficile. La vague hivernal a aussi causée des glissements de terrain et des éboulements, détruisant ou bloquant ainsi les voies d’accès, laissant des villes et villages isolés.

Le 7 décembre 2010, le gouvernement du président Juan Manuel Santos a déclaré l’état d’urgence économique, social et écologique et de catastrophe naturelle pour faire face aux inondations et aux glissements de terrain occasionnés par ces précipitations.

D’après les données du Ministère de l’Intérieur et de la Justice la saison hivernale a fait 301 morts et 2 217 226 sinistrés dans 710 municipalités de 28 départements et dans le district de la capitale. Les départements les plus touchés sont la Région Caraïbe, avec Bolivar en tête, suivi de Magdalena, Atlantico, Guajira, Cordoba et Sucre. Les inondations ont causées d’importants dégâts dans les départements de Chocó et Antioquia, faisant également 304 morts, 292 blessés et 59 disparus. Quant aux logements, 324 634 présentent des dommages et ceux détruits ont fortement augmenté ces dernières semaines, passant de 3000 à 5168 début décembre. On estime au total que 320 000 enfants ont été touchés, incluant ceux dont l’école a été utilisée comme dortoir.

Déploiement

Télécoms Sans Frontières s’est déployée depuis la base Amériques, le 29 décembre. Les objectifs principaux étaient l’appui technique en TIC et le support en évaluations pour les membres d’UNDAC et pour ceux du gouvernement colombien.

Évaluations Télécoms

Selon les informations du Ministère des Technologies de l’Information et des Communications, aucun problème majeur ne s’est présenté dans les réseaux conventionnels, Internet, GSM et 3G. Tous les départements affectés ont pu compter sur les services télécoms. Après une évaluation des équipes de TSF, il a été noté que seules quelques lignes terrestres avaient été endommagées (de l’ordre de 10%), et qu’il n’y avait en effet pas de problème pour les réseaux Internet et GSM.

La mission s’est déroulée en collaboration avec les missions de l’équipe UNDAC, PMA, ACNUR où a été vérifié que l’état des services télécoms et l’aide humanitaire fournie par le gouvernement correspondaient aux besoins des populations sinistrées. Les évaluations se sont faites avec les membres d’UNDAC lors des visites sur le terrain des refuges, zone d’affectation et distribution d’aliments et d’eau.

L’équipe de TSF a quitté la Colombie le 11 janvier 2011.

Images