Ouragan Dorian : de l'urgence à la résilience

Date de publication : 02/10/2019 10:42 - Date de modification : 14/11/2019 11:45
Un peu plus de trois semaines après le passage de l'ouragan Dorian, le gouvernement des Bahamas a annoncé la fin des interventions dites « d’urgence ». Le pays rentre donc dans sa phase de reconstruction.

La plupart des partenaires humanitaires internationaux cessent progressivement leurs activités, tandis que quelques organismes continueront à apporter leur soutien au développement lors des prochains mois.
Le réseau 4G ayant été partiellement restauré, l’assistance de TSF a été réduite progressivement. Ceci dit, nos équipes ont veillé à ce que des solutions à plus long terme soient misent en place pour garantir la continuité de la connectivité dans les sites clés pour la coordination des activités de développement et reconstruction.

Continuité de la connectivité

TSF, en étroite collaboration avec ses partenaires opérationnels sur le terrain, a coordonné le transfert de plusieurs centres de connectivité à Marsh Harbour:
Au centre de coordination des autorités, TSF maintient opérationnelle une connexion satellitaire à haut-débit qui fournit du réseau Wi-Fi à plusieurs endroits clés pour la coordination humanitaire et les secours, tels que le port, l’aéroport ou l’hôpital.

La gestion de la connexion au centre d'opérations d'urgence (EOC) a été confiée à l'ONG internationale Help.ngo. Initialement mis en place par nos techniciens le 10 septembre, dès l'ouverture de ce Centre, cette connexion haut-débit dédiée est essentielle pour soutenir le travail de tous les humanitaires internationaux encore présents sur le terrain travaillant aux opérations de développement et de reconstruction.

Il convient de rappeler que TSF a été la première ONG internationale à atteindre l’île d’Abaco dès le 5 septembre, ce qui a facilité le travail des acteurs humanitaires qui ont suivi. À titre d’exemple, des membres de nos équipes ont permis la mise en relation de Medic Corps et Samaritans Purse avec Help.ngo pour l’installation d’une connexion satellite dédiée au terminal Cherokee Aviation. Ce terminal, dédié à l’arrivée et au départ des secouristes, avait un très grand besoin en communication mais aucun accès stable au réseau GSM. Une connexion fiable à haute densité était donc essentielle pour la gestion des opérations et la fourniture d'un service Internet à tous les humanitaires en transit dans ce lieu.

Don d'équipement

TSF a fait don d’un équipement satellitaire à la clinique de Coopers Town, située à environ 60 km au nord de Marsh Harbour. Sans cela, les médecins de cette clinique devaient marcher environ 20 minutes pour pouvoir passer un appel. Puis, en collaboration avec notre partenaire opérationnel ; le secteur des télécommunications d'urgence (ETS), nos équipes ont également coordonné l'installation de services de connectivité dans cette clinique.
Enfin, TSF a prêté du matériel satellitaire à l'organisation Open World Relief, toujours présente sur le terrain, poursuivant sa mission de développement.

Bilans des activités de TSF   

Plus de 25 organisations et institutions gouvernementales ont été soutenues par les actions de TSF. Cela représente plus de 340 Go de données échangées et plus de 1 000 appareils connectés à ce jour.
Au cours de la mission, les opérateurs de TSF ont également mené des opérations de téléphonie humanitaire dans cinq endroits de l’île d’Abaco, aidant ainsi près de 500 personnes. 94% d'entre eux appelaient pour la première fois depuis le désastre.