Contexte : Ouragan
Date de début : 03/10/2016
Date de fin : 19/01/2017
Zones d’intervention :

  • Département de Grand’Anse
  • Département du Sud

Activités :

  • Évaluation télécoms
  • Renforcement de la coordination nationale
  • Opérations de téléphonie humanitaire

2 centres télécoms
417 Go de données vitales
550 familles bénéficiaires
1 052 minutes d’appels
19 communautés couvertes

Ouragan Matthew

Date de publication : 04/10/2016 00:00
Date de modification : 03/07/2018 14:26
2016 - 2017
Après le passage de l'ouragan, les villes les plus touchées de Jérémie et Les Cayes sont privées de tout contact avec l'extérieur. Les équipes de TSF sont sur place pour fournir les communications indispensables aux secours et aux habitants.

Contexte

Le 3 octobre 2016, l’ouragan Matthew a touché la côte sud-ouest d’Haïti en catégorie 4 en direction du nord avec des vents atteignant les 233 km/h. Selon les Nations Unies, plus d’un million de personnes ont été affectées par la catastrophe qui a fait 546 morts.

Les départements de Grand'Anse et du Sud ont été durement impactés par les vents et les inondations provoqués par l’ouragan. Sa faible vitesse de déplacement a accentué la destruction des infrastructures routières (ponts détruits, routes inaccessibles), électriques et de télécommunication provoquant un isolement total de la région durant les premiers jours.

Cette absence de moyens de communication a été particulièrement pénalisante pour la coordination nationale, empêchant une remontée des informations vitales pour l’organisation des secours et isolant la population du monde extérieur. C’est pour répondre à ces besoins vitaux que TSF s’est déployé le 4 octobre avec des moyens de communication d’urgence.

Pre-positionnement

Télécoms Sans Frontières maintient depuis le tremblement de terre en 2010 une capacité de réponse en partenariat avec l’Association Nationale des Scouts d’Haïti (ANSH). Des kits de télécommunication d’urgence sont pré-positionnés à travers le pays pour permettre d’apporter une réponse humanitaire rapide en cas de catastrophe.

Dès l’annonce de l’arrivée de l’ouragan Matthew, l’ANSH et TSF se sont ainsi coordonnés avec la Direction de la Protection Civile Haïtienne (DPC) et le Centre d’Opérations d’Urgence National (COUN) afin d’appuyer la réponse humanitaire en télécommunications d’urgence pendant l’arrivée des équipes de TSF.

Pour plus d’informations sur le pré-positionnement de TSF en Haïti, cliquez ici.

Renforcement de la coordination nationalE

TSF s’est déployée parmi les premières équipes pour fournir des moyens de télécommunication (internet et téléphonie) dans les deux départements isolés par l’ouragan. Ce soutien a permis de faire remonter les premières informations vitales (dégâts, victimes, besoins prioritaires) et de faciliter la coordination et l’intervention des secours depuis Port-au-Prince.

TSF a ainsi apporté son appui au Système National de Gestion des Risques et Désastres (SNGRD) en mettant en place deux connexions satellitaires mobiles dans les Centres d'Opérations d'Urgence Départementaux (COUD) de Jérémie (Département Grand’Anse) et des Cayes (Département du Sud). Ces centres d’opérations sont les points névralgiques de la réponse à l’urgence qui centralisent les besoins et coordonnent la réponse humanitaire.

Pour adapter la réponse aux besoins des nombreux acteurs humanitaires désormais présents sur les deux centres d’opérations, TSF a remplacé ses connexions mobiles par des connexions satellites fixes. Ces technologies permettent d’étendre l’accès à plus d’utilisateurs et de rendre possibles des usages plus variés pour les organisations locales et internationales.

Afin de garantir la disponibilité des connexions pendant la phase de post-urgence, TSF a transféré la gestion de la connexion des Cayes au Cluster des Télécommunications d’Urgence des Nations Unies (ETC – Emergency Telecommunications Cluster). TSF a conservé la connexion de Jérémie pendant trois mois supplémentaires en assurant la maintenance depuis son siège international.

Grâce à ces accès Internet, les acteurs humanitaires et la coordination nationale ont pu organiser leurs réponses à l’urgence et la post-urgence en échangeant 417 Go de données.

Opérations de téléphonie humanitaire

En partenariat avec les Scouts d’Haïti, TSF a mené des opérations de téléphonie au sud-ouest d’Haïti auprès de la population. Les familles sinistrées ont ainsi pu contacter leurs proches localement ou à l’étranger, notamment aux Etats-Unis où une forte communauté haïtienne est expatriée. Ces opérations leur ont permis de signaler leur situation et de solliciter de l’aide, améliorant ainsi leur résilience et leur autonomie dans la reconstruction.

Les équipes itinérantes ont répondu aux besoins prioritaires des populations privées de communication dans les communautés des deux départements les plus affectés. Toutes les familles sollicitant un appel ont bénéficié en moyenne de 5 minutes via les téléphones satellitaires TSF.

Identifiées lors des évaluations de TSF, 19 municipalités ont été couvertes par les opérations de téléphonie et ont permis à 550 familles de contacter leurs proches.

Images