Contexte : Séisme
Date de début : 26/04/2015
Date de fin : 04/06/2015
Zones d’intervention : 5 districts

  • Katmandou
  • Dhading
  • Ghorka
  • Nuwakot
  • Sindhulpalchok

Activités :

  • Renforcement de la coordination
  • Soutien UNDAC
  • Opérations de téléphonie humanitaire

20 organisations soutenues
7,2 Go de données échangées
2 998 minutes d’appels
7 430 bénéficiaires indirects

Séisme de Gorkha

Date de publication : 26/04/2015 00:00
Date de modification : 15/11/2018 16:41
2015
Le séisme de magnitude 7.8 a durement frappé le district de Gorkha au Népal. Pour secourir les populations touchées dans ces zones montagneuses, l'appui en télécoms de TSF est un précieux atout pour le système de réponse.

Contexte

Le 25 avril 2015, un séisme dévastateur de magnitude 7,8 a frappé le Népal. Localisé dans le district de Lamjung, au nord de la capitale Katmandou, il a provoqué de nombreux glissements de terrains et d’importants dégâts structurels résultant sur la destruction totale de nombreux bâtiments. Un second séisme de magnitude 7.3, qui s’est déclenché le 12 mai 2015 dans le district de Sindhupalchok, à l’est de Katmandou, a aggravé la situation. Les deux séismes ont provoqué la mort de plus de 8 800 personnes dans le pays.

Situé entre la Chine et l’Inde, le long de la chaîne de l’Himalaya, le Népal possède l’un des reliefs les plus accidentés au monde. Cette topographie complexe a présenté de multiples défis pour la réponse humanitaire. Les infrastructures routières, déjà peu développées, ont été dévastées par des glissements de terrain et de nombreuses routes de montagne ont été bloquées, provoquant l’isolement de nombreuses communautés.

De plus, la destruction partielle des réseaux de communications et des réseaux électriques a amplifié les difficultés d’accès aux zones les plus affectées, proches de l’épicentre, rendant impossible l’acheminement de l’aide humanitaire pendant plus d’une semaine.

Déploiement

Il était essentiel pour Télécoms Sans Frontières de répondre à cette absence de moyens de communication jusqu’au rétablissement des réseaux téléphoniques terrestres et mobiles. Le 26 avril, une première équipe s’est déployée depuis le siège et la base Asie-Pacifique pour rejoindre Katmandou, la capitale du Népal, en embarquant sur le premier vol commercial autorisé à atterrir. L’équipe a été renforcée au fur et à mesure de la mission.

Renforcement de la coordination

Dès son arrivée, TSF a immédiatement soutenu les équipes internationales de sauvetage USAR (Urban Search And Rescue) mobilisées par plus de 14 pays : Allemagne, Belgique, Canada, Chine, Espagne, États-Unis, France, Norvège, Japon,  Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni, Singapour et Suisse.

TSF a déployé une connexion Internet par satellite pour permettre au Centre de coordination des opérations sur le terrain (OSOCC), piloté par le Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires des Nations unies (OCHA), de coordonner l’ensemble des opérations de recherche et de sauvetage. Cette connexion a ainsi permis aux unités USAR d’effectuer des évaluations de la situation, de répartir les missions de sauvetage entres les différentes équipes et de cartographier les zones dévastées. Cette phase est très critique, ne dure que quelques jour et permet de sauver des blessés ensevelis sous les décombres. Au-delà de 72h, les chances de survies sont extrêmement faibles.

Une deuxième connexion Internet par satellite a été installée au Centre de Réception/Départ des Nations Unies  (UNRDC United Nations Reception/Departure Centre) le 30 avril. Basé à l’aéroport de Katmandou, l’UNRDC était chargé d’enregistrer les acteurs humanitaires arrivant au Népal et de les informer de la situation en leur partageant les informations essentielles pour accélérer le démarrage de leurs opérations.

De plus, TSF a apporté son soutien à de nombreuses ONG sur le terrain afin d’accélérer leur capacité de réponse. TSF a donc appuyé l’ONG ACTED ainsi que les autres acteurs humanitaires basés dans la ville Dhading Besi, située à 50 km à l’ouest de Katmandu dans le district de Dhading, en y installant un accès Internet par satellite. L’ensemble des acteurs humanitaires ont ainsi pu en profiter pour assurer une logistique d’approvisionnement efficace en provenance de Katmandou.

Les équipes de TSF ont également soutenu les activités de Handicap International à Bidur, dans le district Nowakot. En charge du hub logistique à l’entrée de la vallée du Langtang, Handicap International assurait l’approvisionnement et le stockage du matériel et des provisions destinées à être distribuées par d’autres organisations humanitaires opérant dans le district. Bénéficier d’une connexion Internet était donc essentiel pour pouvoir organiser et coordonner le transport et le stockage de ces livraisons depuis Katmandou vers les communautés affectées et isolées.

Enfin, Disaster Medics, organisation spécialisée dans les interventions médicales, a bénéficié de l’assistance de TSF pour s’équiper d’un système de localisation et de communication. Ainsi, quelque soit leur zone d’intervention, les équipes de Disaster Medics étaient en mesure de signaler leur position et d’envoyer des messages d’alerte pour demander des moyens d’évacuation héliportés lorsque la condition des blessés qu’ils traitaient nécessitaient un transfert d’urgence vers un hôpital.

Opérations de téléphonie humanitaire

Les équipes TSF se sont déplacées le long de la chaîne de l’Himalaya, de village en village et pour offrir aux familles isolées des appels téléphoniques nationaux ou internationaux. Ces opérations leur ont permis de rassurer leurs proches, de leur demander de l’aide ou, plus important, de les informer qu’elles sont toujours en vie.

Une équipe de TSF s’est positionnée dans la communauté de Barpak, puis Laprak, deux villages qui ont été complètement dévastés. Installée en tente parmi les rescapés du tremblement de terre, l’équipe a rayonné pendant plusieurs semaines dans la vallée pour permettre aux communautés de s’organiser et ainsi favoriser leur résilience.

770 foyers ont ainsi bénéficié de 2 998 minutes d’appels.

 nepal-interventions-areas-2015

Images