Contexte : Séisme / Tsunami
Date de début : 28/09/2018
Date de fin : En cours
Zones d’intervention : Ile des Célèbes
Activités :

  • Renforcement de la coordination
  • Opérations de téléphonie humanitaire

1 centre de coordination connecté

Séisme de Sulawesi

Date de publication : 28/09/2018 17:49
Date de modification : 18/10/2018 12:44
2018 à aujourd'hui
Suite à un tremblement de terre de magnitude 7,5 et à seulement 10 Km de profondeur, un tsunami a frappé l’ile des Célèbes (Sulawesi) une demi-heure plus tard. TSF déploie ses techniciens télécoms sur place.

Contexte

Le 28 septembre, la région pacifique a lancé une alerte au tsunami après qu'un séisme d'une magnitude de 7,5 ait frappé l'île des Célèbes (Sulawesi). A 16h, la vague meurtrière s’est abattue sur les villes de Palu, capitale de la province centrale de l’île, et la petite ville de Donggala. Plusieurs fortes répliques ont suivi, dont une de magnitude 6,7.

Selon le dernier bilan officiel, le séisme a entrainé la mort de plus de 1500 vies et le déplacement de plus de 48 000 personnes. Face à l’ampleur de la catastrophe, le gouvernement indonésien a lancé un appel à l’aide internationale le 1er octobre.

Les infrastructures des trois opérateurs télécoms nationaux ont été sévèrement impactées rendant les communications très difficiles. La région de Donggala est totalement déconnectée et un seul opérateur ne fonctionne que partiellement dans une partie de la ville de Palu. De plus, les dommages subis par les infrastructures routières et aéroportuaires sont un défi considérable pour l’arrivée de l’assistance sur la zone et rendent la progression très difficile.

Déploiement

Dès l’annonce du désastre, Télécoms Sans Frontières envoie ses équipes avec des équipements satellitaires d’urgences, depuis le siège et la base Asie. Après un cours transit dans la ville de Makassar, elles sont parties en voiture vers Palu pour apporter leur expertise technique aux équipes de secours et aux populations sinistrées.

TSF a été sollicitée par l’Association des Nations du Sud-Est asiatique (ASEAN) pour renforcer la réponse de leurs équipes d'intervention et d'évaluation d'urgence (ERAT) auprès du Conseil national indonésien pour la gestion des catastrophes (BNPB) et des autorités locales.

« Pour accéder au plus vite à la zone affectée et venir en aide aux personnes sinistrées, nous n'avions pas d'autre choix que la route. Après plus de 30h de voyage, nous sommes enfin arrivés à Palu et avons mis en place une connexion satellitaire haut débit pour les acteurs humanitaires présents », rapporte Emmanuel Jean, un de nos experts TIC présents sur le terrain.

See full screen

Renforcement de la coordination nationale

Dès leur arrivée à Palu, une des zones les plus affectées, les ingénieurs de TSF ont installé une connexion Internet pour le centre de coordination humanitaire au profit de l’ERAT et d’autres organisations présentes sur place.

Cette connexion satellitaire permet de faciliter le travail des acteurs humanitaires. Ils peuvent ainsi envoyer leurs rapports sur l’état de la situation et transmettre des informations sur les besoins humanitaires. Cette connexion est également importante pour l’organisation de la logistique depuis Jakarta et Makassar.

Connectivité pour la population

En parallèle, TSF évalue les besoins au sud et au nord de Palu, vers les localités les plus proches de l’épicentre. Les équipes mènent des opérations de téléphonie humanitaire itinérantes auprès des communautés encore isolées pour leur permettre de contacter leurs proches, mais aussi pour tenter de trouver de l’aide.

Elles étudient également la possibilité d’envoyer une deuxième équipe mobile afin d’offrir aux victimes les plus isolées un accès Internet temporaire. Ceci leur permettant d’utiliser leurs téléphones portable pour se connecter à leurs réseaux sociaux, plateformes de messagerie instantanée et de communiquer par voix ou vidéo.

La situation évolue constamment et la réponse de TSF doit se faire en fonction des besoins évalués.

Images