Contexte : Typhon
Date de début : 02/12/2012
Date de fin : 28/12/2012
Zones d’intervention : Davao oriental
Activités :

  • Centres télécoms
  • Opérations de téléphonie humanitaire

3 centres télécoms
8 100 Mo de données transférées
8 organisations soutenues
531 appels offerts
2 022 minutes d’appels

Typhon Bopha

Date de publication : 02/12/2012 00:00
Date de modification : 09/07/2019 12:43
Le typhon Bopha (localement appelé Pablo) a frappé l'île de Mindanao le 3 décembre 2012, causant des dégâts conséquents. TSF est intervenue depuis sa base Asie pour fournir les moyens de communications nécessaires à la coordination des secours, et permettre aux personnes touchées de passer un appel prioritaire à leurs proches.

Contexte

Le typhon Bopha qui s’est abattu sur les îles de Mindanao le 4 décembre 2012 a fait plus de 778 000 déplacés, 1 500 morts et 890 personnes portées disparues sur l’ensemble du pays. Au total plus de 5,5 millions d’individus ont été affectés par la catastrophe.

Déploiement

TSF, déployée depuis la base régionale de Bangkok, s’était pré-positionnée à Manille depuis le 2 décembre afin de se coordonner avec les autorités et les organismes de réponse locaux en prévision du passage du cyclone. Durant les premiers jours de la catastrophe, les experts TSF ont évalué les dégâts sur les infrastructures de télécommunications dans les communes les plus affectées du Davao oriental en collaboration avec la Croix Rouge, OCHA, UNICEF, les équipes UNDAC et les unités gouvernementales régionales.

TSF a fourni des connexions satellites aux autorités locales (Protection civile, armée) et aux équipes de secours (CICR, département de santé, personnels médicaux), en plus des opérations de téléphonie humanitaire au bénéfice de centaines de familles.

Centres télécoms

TSF a établi trois centres télécoms d’urgence à Cateel, Baganga et Boston grâce à plusieurs connexions satellites qui offraient aux travailleurs humanitaires la connexion Internet haut débit nécessaire à la coordination de leurs actions sur le terrain. Le centre télécom TSF basé à Cateel s’est converti en Centre de Coordination Régional pour toutes les ONG, agences des Nations Unies et autorités locales de la zone (DOH, WFP, OCHA, ICRC, etc.).

Suite au rétablissement progressif des réseaux de télécommunications, la connexion satellite du centre de Baganga a été arrêtée le 20 janvier. Celle du centre de Boston le 26 janvier, et celle du centre inter ONG de Cateel a été transférée aux équipes OCHA.

L’archipel des Philippines étant très régulièrement frappé par de violents typhons, TSF avait mené en 2011 un programme de renforcement des capacités en télécommunications d’urgence auprès du Conseil National philippin de Réduction et de Gestion des Risques (NDRRMC). A cette occasion, plusieurs kits de télécommunications d’urgence avaient été offerts par TSF. Durant cette mission, le NDRRMC a déployé un de ces kits sur leur centre de coordination de Baganga assurant ainsi la coordination des secours sur la zone affectée.

Opérations de téléphonie humanitaire

Les équipes TSF sont intervenues auprès des familles réfugiées dans les différents camps d’évacuation de Cateel, Baganga, Boston et Monkayo, et ont mené des opérations de téléphonie humanitaire. Des centaines de familles purent alors joindre leurs proches et les informer de leur situation.

Cette mission a notamment été marquée par le tout premier déploiement de la solution Instant Network en situation d’urgence. Grâce à la connexion satellite établie par TSF, le dispositif a permis de créer un réseau mobile au cœur de la crise pour les humanitaires et les populations. L’Instant Network a fonctionné pendant 17 jours, jusqu’à ce que les infrastructures des opérateurs locaux soient de nouveau opérationnelles, permettant de passer plus de 300 000 appels et d’envoyer près de 600 000 messages.

Images