Réponse d'urgence Réponse globale

COVID-19

2020 - En cours
Publié le 01/04/2020 09:55  -  Modifié le 20/11/2020 16:07
Télétravail, téléconsultations, éducation à distance, téléconférences… Ces termes dorénavant omniprésents ont tous un élément en commun : les technologies. A TSF, nous souhaitons que ces technologies permettent à tous, même aux plus vulnérables, de se protéger, de poursuivre leur éducation, et certaines activités malgré les difficultés de la situation. Dans cette perspective, la protection de la santé de nos équipes comme des personnes à qui nous apportons une aide, est prioritaire. Nous avons donc mis en œuvre les mesures nécessaires pour limiter les risques sanitaires et accompagner nos équipes dans ce contexte inédit.

Contexte : Pandémie
Date de début : 23/03/2020
Date de fin : en cours
Zones d’intervention : Monde
Activités :

  • Diffusion d'informations
  • Éducation à distance
  • Accès Internet
  • Renforcement de la coordination nationale
  • 10 centres médicaux couvrant plus de 160 000 patients en Syrie
  • 776 migrants en Bosnie
  • 2 000 migrants au Mexique
  • 200 enfants en Turquie

Mobilisation auprès des Nations Unies        

TSF s’est mobilisée pour contribuer efficacement à la réponse globale à la pandémie du COVID-19 coordonnée par les Nations-Unies. Notre équipe technique participe régulièrement aux téléconférences globales sur le COVID-19 organisées par le Cluster des télécommunications d’urgence des Nations Unies (UNETC). Par ailleurs, notre Représentant pour l’Amérique Latine et les Caraïbes participe aux téléconférences COVID-19 organisées par le Bureau Régional pour l’Amérique Latine et les Caraïbes du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de Nations Unies (UNOCHA ROLAC). Intégré dans le groupe de travail régional, TSF adapte son projet au Mexique en fonction de l’évolution de la situation sanitaire pour limiter la propagation de la pandémie mais également diffuser des informations prioritaires dans ce contexte aux populations les plus vulnérables.

Assurer la continuité de nos projets

Nous suivons de près la situation et ajustons en fonction les missions en cours, de façon à pouvoir répondre à la pandémie du COVID-19, tout en s’assurant de la continuité des activités.

  • Syrie : 10 centres médicaux connectés, couvrant plus de 160 000 patients. Vu les conditions de promiscuité, d’hygiène, et de misère dans la zone d’Idlib où 900 000 personnes ne savent où aller pour fuir les bombardements, la propagation du virus dans ce pays serait catastrophique. Pour assurer la protection de la population syrienne, TSF augmente le nombre de connexions vitales en soutien des équipes médicales sur le terrain, pour leur permettre d’être mieux équipées face à cette crise éprouvante.
  • Mexique : sensibilisation et information sur le COVID-19 pour 700 migrants dans 7 centres d’accueil. Depuis le 23 mars, les informations diffusées auprès des populations migrantes incluent une section COVID-19. Les nouvelles diapositives présentent de façon simple et claire des détails sur le virus, sa transmission et les mesures de protection de base pour freiner sa propagation, ainsi que des mises à jour et alertes. Le contenu est mis à jour quotidiennement, et est basé sur des sources fiables telles que le Comité International de la Croix Rouge, l’Organisation Mondiale de la Santé et l’Organisation Internationale des Migrants. Le système d’information a aussi été installé dans deux nouveaux centres : le centre d’accueil de Ciudad Juárez, Chihuahua et la station migratoire gouvernementale « Siglo 21 » à Villahermosa, Tabasco.
  • Bosnie-Herzégovine : 776 migrants confinés à Bira connectés par TSF. La connexion Internet gratuite fournie par TSF aux migrants du centre d’accueil de Bira, géré par l’Organisation International pour les Migrations (OIM), depuis Novembre 2018 revêt d’autant plus son importance. 776 migrants sont en ce moment bloqués et confinés dans le centre, dans des conditions de vie très difficiles. Grâce à cette connexion, ils peuvent accéder à des informations vitales sur les mesures de protection, les décrets administratifs et les procédures législatives. Dans une situation qui évolue constamment, où les informations sont souvent contradictoires et peu fiables, cette connexion leur permet de rester en sécurité autant que possible. Pour limiter les risques de contamination, le centre a augmenté sa capacité en mettant en place une zone d'isolement dédiée aux nouveaux arrivants, qui doivent y rester 14 jours. TSF y a déployé de nouveaux points d'accès Wi-Fi et a également apporté des améliorations au réseau initialement créé dans le reste du centre.
  • Turquie : suivi éducatif à distance pour 200 enfants à Gaziantep. Pour assurer la sécurité des enfants et de notre staff local, les deux centres pour réfugiés syriens de Gaziantep où TSF est active, ont fermé. Néanmoins, nous avons développé un système basé sur le concept d’éducation à distance pour permettre à 200 enfants de continuer les activités de chez eux. À travers WhatsApp et une plateforme en ligne spécifiquement développée par nos techniciens, les enfants peuvent poursuivre leur apprentissage sur différents sujets comme l’Arabe, les Maths et l’informatique. Le personnel local de TSF envoie régulièrement des ressources, des exercices et des didacticiels vidéo aux enfants. Le contact reste ainsi constant et un retour sur leur travail est fait de façon régulière.  

Soutien technique dans les zones plus défavorisées

La pandémie de COVID-19 a eu un impact considérable sur tous les pays et tous les secteurs, et a amené à leurs limites les économies et les systèmes de santé les plus avancés. Sans soutien, les conséquences de la pandémie sur les régions plus pauvres et défavorisées seront catastrophiques. TSF a mobilisé ses contacts, développés durant 20 ans d’opérations humanitaires sur le terrain, pour contribuer à la lutte contre le virus.

Au Mozambique, nous soutenons l’Institut National de Gestion des Catastrophes (INGC) dans sa réponse au COVID-19 en fournissant de l’équipement satellitaire ainsi que de la bande passante. Ces ressources permettent de soutenir les opérations des équipes de l’INGC sur le terrain dans des zones sans connexion. 

Articles associés