Réponse d'urgence Ukraine

Crise ukrainienne

2022 - En cours
Publié le 07/03/2022 15:05  -  Modifié le 25/07/2022 14:58
En réponse à la guerre en Ukraine une équipe de TSF s’est déployée lundi 28 février pour rejoindre l’est de l’Europe et les zones à la frontière avec l’Ukraine.

Contexte : Conflit
Date de début : 28/02/2022
Date de fin : En cours
Zones d’intervention : Pologne, Roumanie, Moldavie, Ukraine

Action cofinancée par la Région Nouvelle-Aquitaine.

+7 700 bénéficiaires

+2 To de données échangées

89% des bénéficiaires déclarent une amélioration psychologique après avoir eu accès à la connexion internet

89% des bénéficiaires qui ont utilisé la connexion internet déclarent avoir pris des décisions importantes grâce aux informations trouvées en ligne

44% des bénéficiaires ont pu trouver plus d'informations appropriées sur leurs droits

Contexte

En réponse à la guerre en Ukraine une équipe de TSF s’est déployée lundi 28 février pour rejoindre l’est de l’Europe et les zones à la frontière avec l’Ukraine. Depuis le début du conflit on estime que 5 millions de réfugiés, principalement des femmes et des enfants ou des personnes âgées, ont fui l'Ukraine et cherché refuge en Pologne, Moldavie, Hongrie, Roumanie et Slovaquie. 

Réponse de TSF à la crise Ukrainienne

Réponse de TSF

TSF se coordonne depuis le début de la crise avec différentes agences des Nations Unies, les autorités locales et les autres organisations humanitaires actives en Ukraine et dans les pays limitrophes afin d’avoir une meilleure compréhension des mécanismes de réponse humanitaire mis en place et des besoins auxquels TSF pourrait répondre. Peu après l'arrivée de la première équipe en Pologne, d'autres équipes ont été déployées en Roumanie, Moldavie, et en Ukraine. 

Diffusion d'informations essentielles aux réfugiés en Pologne

La Pologne est le pays européen qui accueille le plus grand nombre de réfugiés ukrainiens. Ainsi, TSF a créé sa base opérationnelle à Rzeszów et lance un nouveau projet visant à diffuser des informations essentielles et adaptées, pour améliorer leur situation présente, et prendre des décisions éclairées pour leur avenir. En collaboration avec l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), TSF va installer des écrans informatifs dans différents sites d’accueil de réfugiés en Pologne. Ces espaces sécurisés sont mis en place par le HCR et l'UNICEF pour accueillir les réfugiés ukrainiens dès leur arrivée en Pologne, et apporter un soutien particulier aux populations les plus vulnérables, notamment les femmes et des enfants. Les informations affichées seront adaptées à chaque site et aux besoins des populations assistées.

Connectivité pour les réfugiés en Moldavie et Roumanie

Une fois la frontière ukrainienne franchie vers l'un des pays limitrophes, les réfugiés et résidents ukrainiens cherchent soit à atteindre une destination précise, soit à trouver simplement un lieu sûr pour s'établir temporairement. Cette situation instable est malheureusement propice aux développement de réseaux illégaux mettant en danger la sécurité des réfugiés, surtout les femmes et les enfants. 

A Palanca au Sud de la Moldavie, l'OIM et l'UNHCR, en partenariat avec les protections civiles moldaves et roumaines, ont mis en place un convoi quotidien de bus, afin de transporter en sécurité les réfugiés et résidents ukrainiens vers la Roumanie. Ce trajet dure entre 10 et 16 heures. Pour les personnes ayant quitté leur environnement, des membres de leur famille en Ukraine, c'est un long moment d'attente après des jours intenses et éprouvants. Pendant ce trajet remontent l'inquiétude sur la situation des proches en Ukraine, mais aussi l'anxiété pour les prochaines étapes d'un voyage forcé et difficile. 

TSF a mis en place une connectivité Wi-Fi sur tous les bus du convoi, et permet ainsi aux passagers de contacter leur famille restée en Ukraine via les applications de messagerie ou les réseaux sociaux. Elle leur permet aussi de consulter des informations essentielles pour la suite de leur périple, ce qui diminue leur niveau de stress. 

Les bus déposent leurs passagers à Iasi ou à Bucarest selon leur souhait. A la gare de Bucarest, un centre d'accueil a été mis en place pour les populations fuyant l'Ukraine, afin de les orienter vers un nouveau trajet ou un centre d'hébergement d'urgence mis en place par la protection civile roumaine. 

Support en connectivité pour des organisations ukrainiennes

Les équipes de TSF en Moldavie et en Ukraine mettent à disposition des équipements de communication d'urgence au bénéfice d'organisations participant à la réponse humanitaire. 

Ainsi, le centre de coordination de l'ONG Vostok-SOS dispose d'une connectivité mise à disposition par TSF. Ce centre de coordination sert de base pour les opérations de Vostok-SOS qui ravitaille plus de 100 sites en nourriture et médicaments, et participe à l'évacuation des civils depuis les zones de l'Est, les plus touchées par les combats. 

Des équipements satellitaires ont été mis à disposition de la municipalité d'Odessa afin d'anticiper une possible coupure des communications.

Plus généralement, les équipes TSF ont aussi prépositionné du matériel et préparé toutes les options logistiques afin de répondre à de possibles afflux de réfugiés aux frontières de l'Urkaine, en cas d'intensification importante du conflit. 

Articles associés

Avec le soutien de