Contexte : Conflit
Date de début : 10/05/2013
Date de fin : En cours
Zones d’intervention :

  • District d’Azaz, Syrie
  • Ville de Gaziantep, Turquie

Activités : mLearning

6 écoles soutenues
3 centres pour enfants soutenus
2 centres pour les femmes soutenus
700 à 1 500 enfants et jeunes femmes bénéficiaires chaque année

Education numérique pour les enfants syriens

Date de publication : 01/01/2013 00:00
Date de modification : 26/07/2018 16:27
2013 à aujourd'hui
TSF soutient l’éducation des enfants déplacés et réfugiés syriens en utilisant le numérique pour élargir les ressources éducatives disponibles mais aussi les activités pratiquées.

Contexte

En mars 2011, la Syrie est gagnée par le mouvement contestataire du « Printemps arabe » qui ébranlait depuis quelques mois les régimes du Maghreb et du Moyen-Orient. La réponse armée du gouvernement, suivie de la militarisation de la révolution, ont dégénéré dans un conflit sanglant pour lequel aucune solution n’a été trouvée jusqu’à présent. L’intervention directe de puissances et de milices étrangères ont extrêmement complexifié la situation.

Dès le début du conflit, les civiles étaient les premières victimes ; et les conditions de vies sont devenues de plus en plus inhumaines au cours de ces sept ans. La destruction a touché l’ensemble du pays et des infrastructures civiles et communautaires, générant des déplacements de populations dramatiques.

L’UNHCR estime à 6,3 millions le nombre de civils déplacés à l’intérieur de la Syrie, et à plus de 5,5 million le nombre de Syriens qui, pour fuir la guerre, se sont réfugiés dans les camps des pays voisins, en Irak, au Liban, en Jordanie et en Turquie. Plus de la moitié des réfugiés sont des enfants, pour la plupart âgés de moins de 11 ans. En 2017, plus de 7 400 des 22 000 écoles en Syrie sont fermés ou inaccessibles, et plus de 3 millions d’enfants sont déscolarisés à l’intérieur et l’extérieur du pays.

Dès 2012, Télécoms Sans Frontières s’est engagé aux côtés des médecins avec 15 lignes satellitaires et 9 connexions haut-débit dans différents hôpitaux de Syrie. Un an après, TSF a renforcé son soutien en intervenant également dans le domaine éducatif pour les enfants déplacés à l’intérieur de la Syrie ou réfugiés en Turquie voisine.

On estime que 3,7 millions d’enfants syriens – soit un tiers d’entre eux – sont nés depuis le début du conflit il y a 5 ans. Leur vie est façonnée par la violence, la peur et le déracinement, selon le rapport « No place for children » publié en 2016 par UNICEF. Ce chiffre inclut les 306 000 enfants nés en tant que réfugiés depuis 2011.

Au total, l’UNICEF estime que 8,4 millions d’enfants – plus de 80% de toute la population infantile syrienne – sont maintenant affectés par le conflit, que ce soit à l’intérieur du pays ou dans les pays voisins, en tant que réfugiés.

Projet

Dans les zones de Syrie où TSF intervient, ces chiffres se traduisent par de nombreux enfants soit n’ayant pas accès à l’éducation, soit un système éducatif mis en difficulté par la guerre.
TSF a choisi d’aider ces enfants en utilisant le numérique pour élargir les ressources éducatives disponibles mais aussi les activités pratiquées.

Le projet mLearning de TSF donne accès à des ressources éducatives numériques que les enfants peuvent consulter via des tablettes. Ces ressources sont principalement constituées d’applications mobiles, de cours et exercices numérisés, et de vidéos. Pour les rendre consultables hors-ligne, TSF a créé un kit spécifique permettant de proposer certaines ressources en arabe même en cas de coupure d’internet et d’électricité.
Les tablettes sont des outils « tout-en-un » qui offrent de nombreuses possibilités de création de ressources, telles des quizz ou des documents interactifs.

Le projet mLearning ne se limite cependant pas à la mise à disposition de ressources. Le processus d’apprentissage est lui aussi spécifiquement adapté et prend en compte les possibles difficultés psychologiques rencontrées par les enfants, mais aussi les grandes disparités de niveau existant entre les enfants, quel que soit leur âge.
En s’appuyant sur les conseils de pédagogues professionnels, le projet mLearning propose un cadre d’apprentissage bienveillant qui respecte le rythme de chaque enfant, en favorisant le plaisir d’apprendre et les interactions positives par le travail en groupe.

TSF soutient l’éducation des enfants déplacés et réfugiés syriens depuis mai 2013 au camp de Bab-Alsalama. Formé spontanément au cours des années 2011-2012 pour accueillir des déplacés internes à la frontière turco-syrienne, à 5 kilomètres de la ville d’Azaz, ce camp s’est progressivement organisé et a ouvert une, puis deux écoles. Sa population a varié entre 5 000 et 15 000 personnes selon l’évolution du conflit.
Les activités éducatives numériques ont ensuite été proposées à d’autres enfants : déplacés dans le district d’Azaz, et réfugiés dans la ville de Gaziantep en Turquie, à 60 km de la frontière.

Le projet a pris différentes formes depuis 2013. Les activités ont tout d’abord démarré comme une activité périscolaire intégrée à l’emploi du temps des écoles, mais sans lien direct entre les enseignements des professeurs et les activités mLearning.
Progressivement, la collaboration entre les animateurs TSF et les professeurs est devenue plus étroite ; à l’initiative de TSF, mais aussi parce que l’activité a suscité l’intérêt de professeurs et directeurs d’écoles notamment sur le District d’Azaz.
Cette évolution a cependant été stoppée en Turquie à l’été 2015, suite à une réorganisation des écoles par le Ministère de l’Éducation car il souhaitait intégrer les réfugiés syriens au système éducatif turc.
En Syrie, l’année scolaire 2016/2017 a au contraire vu culminer la collaboration avec les écoles locales, puisque des cours conjoints ont pu être mis en place, ainsi que plusieurs formations de professeurs à l’utilisation de ressources et d’outils numériques en classe.
Courant 2017, le gouvernement turc a mené une restructuration sur le système éducatif du district d’Azaz, qui a conduit TSF à réorganiser ses activités sous une autre forme à partir du mois d’octobre.

Actuellement, les activités mLearning se déroulent en Syrie dans 3 Child Friendly Spaces (CFS) en partenariat avec World Vision. Ils sont situés dans les camps de Bab Alsalama, Bab-Alnour et Sejjo, et représentent plus de 650 enfants bénéficiaires. Des activités de « self learning » (apprentissage autonome) sont en cours de lancement pour 50 enfants dans les camps de Sejjo, Alrayan et dans la ville d’Azaz.
En Turquie, le projet mLearning soutient plus de 100 enfants au centre Alanwar #1, en partenariat avec l’organisation locale Balkis.

See full screen

Activités

Que ce soit en relation avec des écoles ou sur des activités propres, TSF concentre ses activités sur 3 matières fondamentales : mathématiques et arabe (alphabétisation), et anglais (ouverture au monde).
Pour avancer pas à pas sur chaque sujet et consolider les acquis, un processus d’apprentissage en trois étapes est appliqué :

  1. Découvrir
  2. S’exercer
  3. Valider

Les activités abordent aussi d’autres thématiques : histoire et géographie, sciences, ainsi que la sensibilisation sur des sujets de société : l’adolescence, la place des femmes, importance de l’éducation, prévention contre le mariage infantile, etc.

Toute cette approche vise à offrir aux enfants des activités ludiques tout en sollicitant leur curiosité naturelle et leur soif de savoir. En pratiquant la méthode d’apprentissage proposée, ils progressent également en autonomie, dans la connaissance d’eux-mêmes : intérêts, type de mémoire… et dans les relations avec les autres. Tous ces éléments les soutiennent pour supporter les conditions difficiles dans lesquelles ils vivent et les traumatismes d’une guerre qui n’en finit pas.

Centres soutenus par TSF depuis le début de l’activité :

  • Ecole d’Alsalama, Bab Al salama Camp, Syrie (2013-2017)
  • Ecole d’Alsadaqa (Amitié) /Minber Alsham #1, Gaziantep, Turquie (2014-2016)
  • Ecole de Minber Alsham #2, Gaziantep, Turquie (2015-2016)
  • Nouvelle école d’Alsalama, Camp d’Alsalama, Syrie (2015-2017)
  • Ecole d’Um Al Momineen, Azaz, Syrie (2016-2017)
  • Ecole Abo Baker, Azaz, Syrie (2016-2017)
  • Rainbow Centre, Gaziantep, Turquie (2016-2017)
  • CFS dans les camps d’Alsalama, Sejjo et Alnour, District d’Azaz, Syrie (2017-present)
  • Centre Alanwar, Gaziantep, Turquie (2017-présent)

Images