Contexte : Séisme
Date de début : 16/08/2007
Date de fin : 20/09/2007
Zones d’intervention : 3 villes

  • Pisco
  • Chincha
  • Ica

Activités :

  • Évaluations télécoms
  • Soutien UNDAC
  • Centres télécoms
  • Opérations de téléphonie humanitaire
  • Renforcement de capacités

4 centres télécoms
3 787 Mo de données échangées
100 heures de communication offertes
3 600 familles bénéficiaires
42 ONG et institutions soutenues

Séisme d'Ica

Date de publication : 16/08/2007 00:00
Date de modification : 09/07/2019 16:17
2007
TSF s’est déployée aux côtés de l’UNDAC pour soutenir les organismes de réponse d’urgence avec des centres télécoms et les Péruviens affectés en menant des opérations de téléphonie humanitaire.

Contexte

Un séisme de magnitude 7,9 sur l’échelle de Richter a frappé le département d’Ica au Pérou le 15 août 2007 à 18h40 heure locale. Selon l’Institut National de la Défense Civile (INDECI), 519 personnes ont perdues la vie et 1 366 ont été blessées. 58 581 maisons ont été détruites, 103 hôpitaux affectés dont 14 complétement détruits, et les infrastructures de télécommunication ont également été sérieusement endommagées.

Pérou - Séisme d'Ica 2007

Étant donné les dégâts occasionnés par la catastrophe, les communications étaient très difficiles voire impossibles. Les besoins en téléphonie et en transmissions d’informations (rapports, premières évaluations, etc.…) étaient indispensables pour avoir une meilleure efficacité et une meilleure coordination des services.

Déploiement

Le Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires des Nations unies (OCHA) a sollicité Télécoms Sans Frontières pour apporter un soutien aux Equipes pour l'Evaluation et la Coordination en cas de Catastrophes des Nations unies (UNDAC) sur le terrain.

Moins de 24 heures après le séisme, TSF a dépêché une équipe depuis sa base Amériques pour soutenir les organismes de secours et la population affectée. Le 16 août à 6h du matin, l’équipe est réceptionnée par la Fédération Internationale des Croix Rouges à l’aéroport de Lima. Dès le lendemain, elle atteint la ville de Pisco via le pont aérien monté par l’Armée péruvienne. Pisco a été le point de coordination pour les évaluations et actions de TSF dans les provinces d’Ica et Chincha.

Évaluations télécoms

La situation en télécommunications évolue très rapidement lors d’une réponse à l’urgence. En collaboration avec l’UNDAC, TSF a adapté sa réponse en fonction des évaluations dans les régions d’Ica, Chincha et Huancavelica.

Le téléphone cellulaire fonctionnait dans la majeure partie des zones affectées mais il restait instable et souvent saturé alors que la téléphonie fixe et Internet ne fonctionnaient pas. Les évaluations des dommages et besoins envoyées depuis le terrain se faisaient uniquement par téléphone portable ou satellite ; des rapports écrits étaient impossible. Le problème majeur restait le manque d’énergie rendant impossible la recharge des téléphones ; des batteries de véhicule étaient utilisées pour les recharges d’urgence.

Centre télécoms

Dans un premier temps, il était indispensable de doter la plateforme logistique et de coordination d’INDECI basée à Pisco, de moyens de télécommunications d’urgence et informatiques pour traiter les évaluations. En partenariat avec la Protection Civile et Opérations d'Aide Humanitaire Européennes (ECHO), TSF a installé sur la base militaire de Pisco deux centres télécoms mettant à disposition ces équipements et un soutien technique :

  • au Comando Operativo de Emergencias (COE) dirigé par l’Institut National de la Défense Civile du Pérou (INDECI) du 17 au 28 août ;
  • au Centre de Coordination des Opérations sur le Terrain (OSOCC) de l’UNDAC, ouverte à tous les acteurs humanitaires du 19 août au 10 septembre. A cette date, l’OSOCC a été substitué par un centre de coordination national qui a été maintenu jusqu’en décembre. TSF s’est chargée de son installation et a apporté une assistance technique jusqu’au 18 septembre.

Avec une moyenne de 30 à 40 utilisateurs par jour, ces centres ont permis aux organisations humanitaires de mieux coordonner leurs opérations au cœur de la zone sinistrée et d’envoyer leurs évaluations et leurs rapports sur la situation afin d’adapter leur réponse aux besoins de la population affectée.

De 26 août au 10 septembre, TSF a installé sur la demande du Bureau des Nations unies pour les services d'appui aux projets (UNOPS), une connexion satellite au Port de Pejerrey pour l’enregistrement des articles non alimentaires et leurs échanges entre les différents dépôts. Du 27 août au 5 septembre, TSF a installé à la demande de COOPI une connexion satellite avec accès Wifi dans leurs bureaux dans la province de Chincha.

« L’expertise et le professionnalisme de l’équipe de TSF ont été essentiels à la réponse des Nations Unies et du gouvernement Péruvien à cette catastrophe. La rapidité à établir des communications prioritaires pour les secours a été cruciale dans l’assistance immédiate aux survivants du séisme. Au nom des Nations Unies, je souhaite remercier TSF pour son excellent soutien,» témoignait Jorge L. Chediek - Coordinateur Résident des Nations unies au Pérou.

Le 10 septembre, les réseaux de téléphonie fixe et GSM, les connexions Internet ainsi que l’électricité ont été rétablis. TSF a donc transféré les connexions satellitaires de ses centres télécoms vers des connexions locales.

Opérations de téléphonie humanitaire

En parallèle, TSF a aussi directement soutenu les Péruviens affectés en menant des opérations de téléphonie humanitaire afin de permettre aux survivants de la catastrophe de demander à leur famille une aide personnalisée, organiser des transferts d’argent ou tout simplement dire: « Je suis vivant ».

Du 18 au 24 août, deux équipes mobiles ont offert des appels gratuits nationaux et internationaux à la population. Tout d’abord dans sept refuges de Pisco avec une moyenne de 150 à 200 appels par jour a été réalisée dans chaque lieu. Rapidement, des cybercafés et les réseaux téléphoniques étaient de nouveau disponibles à la population. Il n’a pas été recensé de besoins pour la population d’Ica, Chincha et Huancavelica ; le secteur des télécoms a su faire face à la situation et a rétabli les services rapidement.

Renforcement de capacités

Le 30 août, un haut responsable de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT - agence des Nations unies) a contacté TSF sur le terrain et a sollicité son expertise technique pour l’activation de 50 modems satellites. Cet équipement a été mis à disposition des différents acteurs péruviens de l’urgence et auprès de certaines mairies et institutions publiques que TSF a formé pendant deux jours à Lima.

Après avoir couvert la phase d’urgence de la réponse à la catastrophe et avoir garanti un accès à des moyens de communication fiables pour les phases de réhabilitation et de reconstruction, la mission de TSF a pris fin le 20 septembre.

Images