Contexte : Séisme
Date de début : 17/08/1999
Date de fin : 28/08/1999
Zones d’intervention : Marmara
Activités : Renforcement de la coordination

Séisme d'Izmit

Date de publication : 17/08/1999 00:00
Date de modification : 09/07/2019 17:10
1999
TSF s’est mobilisée pour la première fois auprès des secours d’urgence suite au séisme d’Izmit dans le nord-ouest de la Turquie.

Contexte

Le 17 août 1999, à trois heures du matin, un violent séisme d’une magnitude de 7,9 sur l’échelle de Richter a secoué le nord-ouest de la Turquie et a été ressenti jusqu’à Ankara.

Les secousses ont endommagé et détruit des milliers d'habitations et d'infrastructures. Le bilan humain officiel est de 17 480 morts et de 23 781 blessés ; environ 10 000 personnes ont été portées disparues et des centaines de milliers se sont retrouvées sans abri. Le nombre important de victimes est dû à l’heure à laquelle s’est produit ce tremblement de terre, des milliers de personnes ont été surprises dans leur sommeil.

Déploiement

Pour la première fois, Télécoms sans Frontières s’est mobilisée suite à une catastrophe naturelle et a décidé d’intervenir au cœur d’une zone sinistrée.

A son arrivée, TSF a choisi de se rendre à l’épicentre du séisme où la Sécurité Civile française était déployée depuis moins de 12 heures.

Renforcement de la coordination

La première mission de TSF a été de rétablir la liaison téléphonique entre les deux postes de commandement (PC) installés à Yalova et Gölcük.

Après une rapide évaluation, TSF a constaté que les relais mobiles n’étaient pas touchés et que la population pouvait communiquer, certes au prix de longues heures de patience pour obtenir une ligne dans certain cas.

TSF s’est donc concentrée sur la coordination des secours. Les équipes qui travaillaient sans relâche sur les décombres avaient un besoin vital de communiquer avec leurs PC, parfois distants de plusieurs kilomètres.

A la demande du Colonel commandant le détachement français, TSF a participé à la coordination des secours français. Chaque jour, un membre de TSF est parti avec une équipe de secours sur les décombres, muni d’une ligne satellite.

Toutes les heures, parfois plus si nécessaire, le responsable des secours avait besoin d’appeler son PC pour un point de la situation : demandes de matériel spécifique, nombre de personnes susceptibles de se trouver sous les gravats, suspicion de survivants au regard du travail des équipes cynophiles… Les interventions pouvaient durer des heures sur un même immeuble, si les appareils de sondage laissaient espérer un souffle de vie.

Dans ces situations, chaque seconde est précieuse et l’aide apportée par TSF a été inestimable. L’action de Télécoms Sans Frontières auprès des secours en Turquie a permis de démontrer l’importance des télécommunications pour sauver des vies humaines.

Images