Contexte : Séisme
Date de début : 06/08/2018
Date de fin : 19/09/2018
Zones d’intervention : Ile de Lombok

  • Sous-district de Gangga

Activités :

  • Évaluations télécoms
  • Opérations de téléphonie humanitaire
  • Connectivité pour la coordination médicale

3 villages couverts
1 ONG médicale supportée

Séisme de Lombok

Date de publication : 21/08/2018 11:55
Date de modification : 06/11/2018 18:04
2018
En réponse aux séismes qui ont frappé l’Indonésie entre le 28 juillet et le 19 août 2018, TSF a apporté son soutien aux populations affectées sur l’île de Lombok.

Contexte

Un premier séisme d’une magnitude de 6.4 frappe l'île de Lombok, à l’est de Bali, le 29 juillet faisant 17 morts et relativement peu de dégâts collatéraux. Après quoi, les répliques s'enchaînent et deviennent plus meurtrières. Entre le 5 et le 20 août, 4 secousses importantes font tomber les quelques bâtiments encore debout et ont sérieusement endommagé les infrastructures dans la moitié nord de l’île de Lombok. Les populations, terrorisées, se réfugient dans des tentes. Le bilan des victimes ne cesse de s’alourdir, le dernier rapport faisant état de près de 450 morts et de plus de 1000 blessés et 400000 déplacés.

Déploiement

Moins de 24h après le séisme du 5 août, Télécoms Sans Frontières déployait des équipes depuis son siège en France et sa base régionale en Thaïlande. Ils sont arrivés à Lombok le 7 août avec les technologies satellitaires nécessaires pour permettre de rétablir des moyens de communication d’urgence dans un contexte de destruction quasi-totale au Nord de l’île.

TSF a immédiatement établi un contact avec l’ONG Airputih, et a décidé de l’appuyer directement pour permettre aux communautés les plus proches de l’épicentre, sur l’île de Lombok, de contacter leurs proches localement ou à l’étranger.

Évaluation télécoms

Face aux conséquences du séisme, les communications étaient instables voire totalement coupées. Le réseau électrique a également été endommagé dans la région de Lombok Utara, au Nord de l’île. Ces deux services, complémentaires, ne permettaient plus aux populations isolées dans les vallées et montagnes de communiquer, ni de recharger la batterie de leurs téléphones.

Opérations de téléphonie mobiles

Avec son partenaire local de longue date, l’ONG Airputih, des opérations de téléphonie mobiles ont été menées dans les villages les plus reculés. Les quelques appels passés à l’étranger permettaient avant tout de partager la situation de la communauté et les besoins des familles, et de solliciter une aide financière leur permettant de répondre aux premières nécessités.

Le soutien de TSF grâce au service de téléphonie par satellite a été essentiel dans ces zones : en l’absence d’Internet, les alternatives telles que Facebook ou WhatsApp ne pouvaient être utilisées et malgré un rétablissement partiel des réseaux mobiles, il restait difficile d’appeler à l’étranger en raison du coup élevé des communications.

Connectivité pour un centre de coordination médical

Un centre médical de campagne a été mis en place par l’ONG KUN Humanity System + pour fournir des premiers soins d’urgence aux victimes du séisme grâce a une salle d’opération, de consultation et de soins médicaux.

De plus, l’équipe du centre, composée de 3 médecins, un logisticien et un ambulancier, réalisait des opérations ambulantes en se rendant dans les villages du sous-district de Gangga. Cette zone est habitée par prés de 15,000 personnes et est relativement étendue, forestière et difficile d’accès. En raison de son isolement, cette première prise en charge était nécessaire avant tout référencement vers un hôpital. Un des besoins de la clinique était donc de pouvoir transmettre les rapports de prises en charge médicale au Ministère de la Santé, pour permettre une consolidation des données à l’échelle de l’île.

Enfin, ce centre servait aussi de lieux de coordination pour diverses ONG locales.

Face à l'importance d’un tel service et pour améliorer la qualité des interventions médicales, les équipes de TSF ont souhaité apporter leur soutien. Ils ont donc fourni le matériel nécessaire pour un accès Internet haut-débit et l'ont installé avec les équipes de Airputih. Le centre a ainsi pu bénéficier d’une connexion fiable pour ses activités de coordination.

Images