Contexte : Séisme
Date de début : 12/03/2011
Date de fin : 15/03/2011
Zones d’intervention : Fukushima
Activités : Renforcement de la coordination

Tsunami au Japon

Date de publication : 12/03/2011 00:00
Date de modification : 09/07/2019 12:50
2011
Le séisme survenu le 11 mars 2011 au Nord-Est du Japon, de magnitude 9 sur l'échelle de Richter, a déclenché un tsunami dont les vagues de 10 m ont ravagé les zones côtières, et provoqué la plus grave catastrophe nucléaire depuis Tchernobyl, avec l’explosion du réacteur de la centrale de Fukushima. La destruction des infrastructures, la pénurie de carburant, et de nombreuses coupures de courant jusqu'à la capitale rendent la situation extrêmement complexe. TSF s'est déployé depuis sa base de Bangkok pour mettre à disposition ses moyens de communications d'urgence. La mission s'est terminée en raison de l'alerte nucléaire.

Contexte

Un tremblement de terre de magnitude 9 sur l'échelle de Richter a frappé le nord-est du Japon le 11 mars 2011 à 14h46 heure locale déclenchant un tsunami. Des vagues de 10 mètres ont déferlé sur la côte est du pays, balayant tout sur leur passage et provoquant la plus grave catastrophe nucléaire depuis Tchernobyl, avec l’explosion du réacteur de la centrale de Fukushima.

Les déplacements, et de ce fait l’accès aux zones sinistrées, étaient très difficiles à cause de l’approvisionnement limité en carburant et la destruction de la plupart des voies de communication vers le nord. De nombreuses coupures de courant au sein même de la capitale ralentissaient les opérations. Les lignes téléphoniques terrestres étaient inactives à Sendai et dans certains quartiers de Tokyo, le réseau mobile était quant à lui saturé.
 
Les installations nucléaires japonaises ont nourri les plus fortes inquiétudes de la communauté internationale, rendant la situation d’autant plus complexe. L'état d'alerte nucléaire fut décrété. Des dizaines de milliers de personnes ont été évacuées.

Renforcement de la coordination

Équipé de téléphones et de terminaux satellites, ainsi que de matériel informatique et technique, TSF s'est déployée depuis sa base régionale de Bangkok pour évaluer les besoins en télécommunications et fournir une aide télécom d'urgence.
 
L’équipe a travaillé en collaboration avec les équipes pour l'Evaluation et la Coordination en cas de Catastrophes des Nations unies (UNDAC) et le Ministère des Affaires Étrangères japonais (MOFA). Le 15 mars, TSF a installé une connexion Wi-Fi au Centre de coordination des opérations sur le terrain (OSOCC) à l'Agence Internationale Japonaise de Coopération au Centre International de Tokyo, afin de renforcer la transmission de l'information.
 
Cependant, compte tenu de la situation d'urgence nucléaire au Japon, la direction de TSF a émis un ordre d'évacuation pour ses membres le 15 mars à 22h GMT.

Images