Contexte : Typhon
Date de début : 14/09/2018
Date de fin : 19/10/2018
Zones d’intervention :

  • Ile de Luçon
  • Ile de Batan

Activités :

  • Renforcement de la coordination
  • Connectivité pour la population

4 centres Internet
20 organisations soutenues
1 300 bénéficiaires
1 connexion Instant Network

Typhon Mangkhut

Date de publication : 25/09/2018 12:45
Date de modification : 22/11/2018 12:58
TSF fournit des connections satellitaires aux nombreuses équipes de secours sur le terrain suite au passage du super typhon Mangkhut ayant provoqué des glissements de terrain mortels.

Contexte

Le 15 septembre, le nord de l’archipel des Philippines était touché par le typhon le plus puissant de l’année 2018. Classé en catégorie 5, Mangkhut (connu localement sous le nom d’Ompong) a traversé l'île de Luçon d'est en ouest, puis s’est dirigé vers le nord-ouest, laissant derrière lui un bilan lourd dans cette zone particulièrement pauvre.

Après le passage du typhon, les conditions cycloniques sont restées intenses. Des pluies torrentielles accompagnées de rafales de vent ont provoqué inondations, glissements de terrains, lignes électriques arrachées et routes coupées. Le Conseil national de réduction des risques et de gestion des catastrophes (NDRRMC) a estimé qu'au moins 5,2 millions de personnes ont été affectées par le typhon. Plusieurs dizaines de milliers de Philippins avaient été évacués en urgence à titre préventif.

Déploiement

Dès l’annonce du super typhon, Télécoms Sans Frontières a pré-positionné à Manille, la capitale, une équipe depuis sa base Asie afin de préparer la coordination. Une équipe partie du siège est arrivée sur place le 16 septembre, avec du matériel additionnel.

Après le passage de Mangkhut, TSF a fait une évaluation des zones sinistrées avec les autorités et opérateurs nationaux. Trois régions ont été identifiées pour l’installation de connexions satellitaires.

Le 17 septembre les équipes de TSF se sont rendues sur deux des sites : la municipalité d’Itogon dans la région de la Cordillère Administrative (CAR) au nord-ouest de Luçon, et l’ile de Batan, dans la région de Cagayan.

En parallèle, TSF a envoyé une antenne satellitaire dans la municipalité de Vintar, puis a supervisé son installation et son utilisation à distance.

Renforcement de la coordination nationale

Dans la municipalité d’Itogon, les pluies ont provoqués de nombreux glissements de terrains dans cette zone montagneuse à très forte activité minière. Dans le village d’Ucab, une soixantaine de mineurs et leurs familles ont été ensevelis sous une coulée de boue suite au détachement d’un pan de montagne.

Pour permettre aux centaines de secouristes et volontaires de renforcer l’efficacité de leurs recherches, TSF a installé une connexion VSAT offrant un accès libre à Internet dans le centre de secours installé près de la zone de l’accident.

Une deuxième connexion a été mise en place dans le village de Tuding, à quelques kilomètres, dans une école et un gymnase transformés en centre de coordination et en refuge. Les différentes autorités nationales et locales présentent, NDRRMC, DSWD, LGU etc., ont bénéficié de la connexion TSF pour coordonner leurs opérations et envoyer leurs rapports.

Une deuxième équipe s’est rendue sur l’île de Batan afin d’assurer une connectivité satellitaire gratuite suite à la coupure complète du réseau. Un Global Xpress a été installé à la mairie de Basco permettant au maire, au gouverneur et aux employés locaux d’utiliser Internet et ainsi de communiquer avec les autorités nationales.

Connectivité pour la population

Le centre de secours d’Ucab accueillant aussi les familles de victimes, cette connexion leur a permis de contacter leurs proches pour les informer de la situation et éventuellement pour demander de l’aide.

De même dans le village voisin de Tuding, l’école et le gymnase servaient également de refuge à plus de 250 familles ayant perdu leurs maisons, où elles bénéficiaient des services fournis par les organisations locales : distribution de nourriture et support médical. Elles ont aussi pu se connecter gratuitement pour joindre leurs proches et leurs donner des nouvelles.

Dans la ville de Basco sur l’île de Batan, les 8 500 habitants se sont retrouvés totalement isolées et coupés du monde. Ils ont pu bénéficier de la connexion Wi-Fi gratuite couvrant une zone de près de 3 000m² aux alentours de la mairie.

Dans la municipalité de Vintar, à l’extrême nord de Luçon, TSF a fourni une connexion pour l’installation d’un Instant Network qui a permis à la population locale d’utiliser le réseau mobile avec leurs téléphones.

Images